site, renovate, renovation

RÉUSSIR SON CHANTIER DE RÉNOVATION EN ÉTANT BIEN ASSURÉ !

Bon nombre de professionnels du bâtiment sont amenés à réaliser des travaux sur des ouvrages existants. Quelques points essentiels sont à vérifier avant de démarrer le chantier.

Artisan, entrepreneur, maître d’œuvre… vous avez été choisi pour réaliser tout ou partie des travaux d’un client. Vous êtes donc partie prenante dans la réussite du chantier.

Pour vous lancer sereinement, nous vous conseillons de vérifier quelques points concernant vos assurances ou celles de votre client.

QUELLES INFORMATIONS VÉRIFIER AUPRÈS DE VOTRE ASSUREUR ?

En tout premier lieu, et avant de démarrer votre chantier, vous devez vous rapprocher de votre assureur afin de savoir si les activités déclarées dans votre contrat correspondent bien à la nature des travaux que vous allez réaliser (responsabilité civile et professionnelle, responsabilité civile décennale, …).

Par exemple, si vous envisagez de réaliser des travaux de couverture et que votre contrat vous protège pour une activité de charpentier, il conviendra d’ajuster vos garanties.

Vous devez également vous assurer que vous bénéficiez d’une garantie dommages aux existants, au cas où vous ou l’un de vos employés viendrait à endommager une partie du bâti.

Nous vous recommandons aussi de considérer les montants pour lesquels vous êtes garanti par rapport au montant des travaux envisagés afin d’être bien protégé en cas de sinistre. Votre assureur vous indiquera aussi si vous êtes bien couvert pour la mise en œuvre de nouvelles techniques de construction (attention, l’emploi de procédés de Technique Non Courante n’est pas garanti sans acceptation préalable de votre assureur).

VOTRE RÔLE EN TANT QUE PROFESSIONNEL DE LA CONSTRUCTION

En qualité de professionnel de la construction, il est important que vous conseilliez à votre client d’informer son propre assureur de l’impact possible de ses travaux sur son contrat d’assurance.

Par exemple, en cas d’agrandissement de sa maison, la superficie assurée va changer. Il doit également être informé de la nécessité de souscrire une dommages-ouvrage.

Enfin, dès la première visite sur place, vous devez analyser les risques liés au bâtiment lui-même, et ce afin de protéger vos équipes et vous-même : présence de plomb, d’amiante, état des réseaux électriques et de gaz, gardes-corps, mais également l’état de conservation de l’existant qui devient le support de vos ouvrages neufs.

Cela vous permettra, en accord avec votre client, de prendre toutes les mesures préventives avant de démarrer le chantier. N’hésitez pas à contacter votre interlocuteur habituel pour vérifier avec lui tous ces points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 21 =