Les différentes étapes de la construction de votre maison

Voici les principales étapes de construction de votre maison.

Une fiche qui pourra aussi faire office de lexique, pour vous mettre au niveau des discussions pour vous assister dans votre prochain projet de construction de votre maison!

Comprendre la progression du chantier
On délimite précisément les limites du terrain, avec l’aide d’un géomètre si besoin. On en profite pour positionner les contours de la maison.

Le terrassement
Cette étape nécessite un sol sec, le terrassier va pouvoir creuser le sol, niveler le terrain, creuser les canalisations d’eau… Bref, préparer le terrain pour la construction.

Le drainage
Il s’agit d’évacuer l’eau du sol, afin de prévenir tous risques d’infiltration, d’humidité et de condensation. Si vous prévoyez d’aménager votre sous-sol, cette étape revêt d’autant plus d’importance.

Les fondations
Elles sont les bases de votre future maison, une répartition des poids sur le sol pour éviter tout affaissement. En fonction des caractéristiques de votre terrain, elles peuvent prendre plusieurs formes :

Les fondations superficielles, lorsque le sol est suffisamment stable

Les fondations semi-profondes, lorsqu’il est nécessaire de descendre jusqu’à 5 mètres pour assurer la stabilité de la construction

Les fondations profondes, lorsqu’il faut descendre à plus de 6 mètres.

Le soubassement
Selon la nature de votre terrain et les plans de votre maison, le soubassement peut prendre plusieurs formes :

Le hérisson, lorsque le rez-de-chaussée touche le sol : une solution pour les terrains plats

Le vide sanitaire, lorsque le rez-de-chaussée est surélevé par rapport au sol. Il s’agit d’une bonne solution pour les terrains en pente ou encore s’il existe des risques d’inondation.

Le sous-sol, lorsque le sol est creusé de manière à créer un étage à votre maison. Une bonne option pour augmenter votre surface habitable.

Le dallage
La dalle est comme une large plaque de béton, sur laquelle peut être ajoutée une couche supplémentaire, la chape : ils constituent votre futur plancher (une fois installé le revêtement).

Pensez alors à l’isolation (plancher en dalles de béton cellulaire, plancher béton à poutrelles avec isolation sous dalle flottante…)

Les murs, portes et fenêtres
Arrive enfin le maçon, dont le rôle est primordial. C’est en effet lui qui est en charge du gros œuvre, à savoir la pose des fondations puis la construction des murs :

extérieurs, qui vont faire place aux portes et fenêtres

intérieurs, dits de ” refend “, autrement dit, les murs porteurs.

Le cloisonnement
C’est l’étape durant laquelle les différentes cloisons délimitant vos pièces vont être construites. Pour plus de confort, soyez attentif à l’isolation phonique !

La mise hors d’eau et hors d’air

Les fenêtres et portes extérieures sont posées : la maison est hors d’air.

Les travaux de couverture et d’étanchéité sont achevés : la maison est hors d’eau.

Le revêtement extérieur

Crépi, bois, pierre… Le choix du revêtement extérieur dépend à la fois des règles d’urbanisme, des contraintes d’isolation et de vos envies.

L’isolation

Une bonne isolation vous permettra de réaliser des économies de chauffage. Vous apprendrez alors à faire la chasse aux ponts thermiques, ces zones insuffisamment voire pas du tout isolées. Vous avez le choix entre plusieurs types d’isolation :

  • Par l’intérieur (attention alors à la perte de surface)
  • Par l’extérieur (une solution plus onéreuse que l’isolation par l’intérieur)
  • une isolation répartie (monomurs ou blocs en bétons cellulaires sont utilisés à la fois pour construire et isoler)
  • une isolation des parois vitrées (grâce notamment au double vitrage à isolation renforcée).

Les équipements et revêtements intérieurs
Vous pouvez dorénavant poser les différents revêtements des sols et des murs.

Le peintre va ainsi intervenir à l’intérieur comme à l’extérieur, pour protéger et décorer les murs en les peignant. Il complète souvent sa mission par la pose de tapisserie par exemple.

Le carreleur, lui, posera votre carrelage, au sol ou sur les murs, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le plombier-chauffagiste construit les canalisations d’eau et de gaz, avant d’installer le chauffe-eau, les radiateurs ou encore la robinetterie.

L’électricien en profite pour finaliser l’installation d’un réseau électrique respectueux des normes de sécurité.

Les finitions
Le moment est enfin arrivé d’apporter les dernières retouches aux peintures, d’installer les volets ou encore d’aménager votre jardin, de mettre en place le système d’éclairage extérieur…