Construction

construction gros œuvres 
Le gros oeuvre est l’ensemble des travaux qui contribuent à la solidité et à la stabilité de l’édifice. Il comprend les opérations suivantes:

Piquetage: réalisé le plus souvent par un géomètre, cette opération vise à délimiter l’emplacement de la future construction et des canalisations à l’aide de piquets numérotés. Cette étape est indispensable pour pouvoir réaliser les plans de la maison à construire et cibler précisément la zone à décaisser.

Terrassement: il s’agit ici de préparer le terrain où se tiendra la future maison en déplaçant d’importantes quantités de matière (terre, roches …) issues du sol. Lors de cette étape, le terrain sera creusé pour accueillir les futures fondations et canalisations, et la terre prélevée sera utilisée pour combler certaines cavités du terrain, soit évacuée du chantier.

Fondations: conçu à l’aide de béton coulé dans des tranchées ou un coffrage, les fondations constituant la base de la maison. Elles garantissent la stabilité et la solidité de la construction. Leur profondeur dépendra notamment de la nature du sol, du type de construction envisagée, et du poids à supporter. Il est conseillé de réaliser une étude de sol pour définir le type de fondations le plus approprié.

Assainissement: l’assainissement est le système permettant l’évacuation des eaux usées. En fonction de la zone géographique où votre terrain se situe, vous devrez soit vous raccorder au réseau d’assainissement collectif (tout-à-l’égout), soit installer un système d’assainissement autonome (ou non collectif), grâce à la création d’une fosse sceptique.

Soubassement: réalisée par des maçons, cette opération consiste à poser directement sur les fondations de la partie inférieure des murs de la construction. Le soubassement permet à la fois de soutenir la structure globale et de protéger la maison des remontées d’humidité. En fonction du relief du terrain et de votre budget, plusieurs types de soubassements pourront vous être proposés (hérisson, vide sanitaire ou sous-sol).

Dallage: la dalle se présente généralement sous la forme d’une plaque de béton armé, qui est soit coulée directement sur le plancher du rez-de-chaussée préalablement recouvert d’un isolant thermique (dallage sur terre-plein), soit sur le niveau le plus bas (dallage sur vide sanitaire). Dans ce dernier cas, l’isolant thermique sera posé sous le plancher du rez-de-chaussée.

Élévation des murs: le socle de la construction étant achevé, place à l’étape de la construction des murs porteurs, qui constitueront l’ossature de la maison. En fonction du budget, du type de construction souhaité, et des performances thermiques et acoustiques recherchées, on choisira le plus souvent des matériaux suivants pour réaliser les murs: brique, parpaing, béton cellulaire, ou bois. On trouve également des murs porteurs réalisés en terre crue ou en paille.



Laisser un commentaire